Finale de volley !

Embarqués sur le Betico 15 minutes avant son départ (le bus nous ayant oublié !) et ce grâce à la disponibilité des parents présents au collège , nous partîmes enfin vers nos aventures lifouesques...Merci encore à Mme Le Rohellec, présente dès 5h00 pour nous souhaiter un bon voyage (sans doute de peur de jamais nous revoir...avec M. Picherit et Mme URvoy. « Tout pouvait arriver », devait elle secrètement penser.

Galvanisés par une équipe de choc, nous passâmes les 2 premières heures à fanfaronner sur le pont du navire, observant baleines et récifs au lever du jour.....mais lorsque le phare de Goro pointa le bout de sa pointe...surplombant fièrement la passe de la Havannah...Nous fûmes cueillis à froid par une houle de sud-ouest bien formée et un vent établi, embarquant le navire dans un roulis faisant valser l’horizon du sol au plafond !!! L’aventure venait de commencer !!!

Accrochés à nos fauteuils et gaver de "mer calme" nous patientâmes jusqu’à Maré...deux malades à déplorer. Le reste lutta courageusement pour ne pas rendre à betico ce que Agnès, notre hotesse de l’UNSS, nous avait gentiment offert en guise de petit dej...(un panier de chocolatines).

Nous accostâmes à l’heure prévue, repus de roulis et autre tangage...mais qui n’avaient entamé pour rien au monde la bonne humeur du matin...et une chenille plus tard, nous débarquâmes sur le quai,
accueillis par une foule dense et dévouée à notre cause (j’extrapole un peu...), nous chargeâmes nos bagages dans la navette de "jacques", notre fidèle chocho local .

Immédiatement débarqué à Qanono (prononcez rouanono) et après avoir rapidement enfilé notre armure, nous nous dirigeâmes vers le chant de bataille....il est 16h00 (nous roulons encore...(comprenez : nous subissons encore le balancement mécanique subi pendant 7 heures...), le 1er match ayant lieu 15 minutes plus tard…

Tout se passa à merveille, le scénario établi de longue date par la "stratègiesque" Mme Urvoy, accompagné de son fidèle soigneur-coach-psychologue-manager en second (moi-même), se réalise : 3 matches / 3 victoires ! Nous avons pris un bon ascendant psycho-technique sur nos adversaires a commenté la presse locale.

samedi 12 septembre 2015 - 4h30
Nous voilà repartis...Mme Urvoy est gonflée à bloc : aucun signe de relâchement !
8h15...la bataille peut vraiment commencer !!

"Allez les filles !!"..."parlez vous"..."changement l’arbitre"..."kidas,kidas,kidas !! eh ! (cris de guerre à nous...enfin à elles)..."à l’attaque"..."vous allez vous réveillez"..."au contre"..."attention service !"...bref 7 heures plus tard....clôturant une belle journée de combat, aux rebondissements "hitchkoquiens" (ce n’est qu’au dernier match de notre groupe que nous sommes passés de 3ème à 1ere en benjamines !!!) et 3éme en Minimes.

Les dés étaient jetés...et la sentence, encore inconnue pouvait tomber...et la gagnante est ....l’équipe benjamine du collège de Magenta !!! liesse dans nos rangs, surprise se mêlait aux exaltations en tout genre !!! on a gagné !!!! et quelle belle surprise cette, aussi méritée, 3éme place en minimes, sur laquelle peu de bookmakers avaient osés parier !!

BRAVO LES FILLES pour leur engagement et leur esprit de groupe !!!

Le retour au bercail fut joyeux, les cris de joie fusèrent. Le repas est rapide...le stade de Nhase (prononcez nassé) nous attend pour un chaud/bouillant quart de finale de la super league de foot...entrées en VIP généreusement offertes.

Score final 1/0 pour Magenta au terme d’un match "vivant" dirons-nous vu des la boucle est bouclée, carton plein....et j’en passe. Il est temps d’aller se reposer.

DIMANCHE 13 septembre 2015

Le dimanche fut festif profitant de la plage et du vent pour faire beach volley, kayak et autres jeux...

Le retour se passa dans le calme, la mer nous ayant épargnés ces soubresauts légendaires entre Lifou et Maré (c’est brouillon comme y dise sur l’ile)...la traversée est calme, ça dort.....

Il est 19h15, on accoste....les valeureuses guerrières rejoignent leur bataillon respectif, j’accompagne une dernière cohorte dans le bus jusqu’au collège (il était en avance...ouf).

Vincent PICHERIT
septembre 2015

Mise à jour :
23 février 2016

© Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie 2012 | Plan du site | Contact | s'abonner au fil RSSFil RSS | Se connecter